Une rencontre enrichissante...

 

Le lundi 3 avril 2017, Audrey Chevallier, une journaliste de la Voix le Bocage et intervenue dans notre classe dans le carde d'un E.P.I. entre l'histoire-géographie et le français nous lui avons posez des questions sur son métier.

 

« On peut écrire tout ce qu'on veut »

 

Nous avons débuté cette interview par des questions sur la liberté d'expression. A l'échelle locale et nationale, puisque nous vivons dans un pays libre, la liberté de la presse n'est pas limitée du moment qu'elle ne porte préjudice à personne. « on peut écrire tout ce qu'on veut ».

 

Trouver les bons interlocuteurs

 

Avant la publication d'un article, il est primordial de vérifier l'information. L'emploi du conditionnel prouve par exemple que les informations n'ont pas encore été vérifiées. D'abord, il faut choisir un sujet précis (l'angle), et ensuite, aller interviewer les bons interlocuteurs. Enfin mettre l'article en forme, lui trouver la place idéale dans le journal en fonction de son importance et le journal peut paraître ! La photo est cruciale : il faut qu'elle attire l’œil du lecteur. Elle doit comporter un visage et illustrer l'article ; il faut aussi soigner la Une.

 

Les études…

 

Pour devenir journaliste, il est nécessaire d'aller en école de journalisme (en 3 ou 5 ans ). Ce métier comporte plusieurs grades, quand on est débutant, on fait les marronniers (événement qui se produit chaque année).

Cette rencontre à été très enrichissante pour nous. Merci à Audrey Chevallier !